Maintenir la “désirabilité” des e-mails

Avec l’augmentation des bases de données des annonceurs, de plus en plus de consommateurs éprouvent une sur-sollicitation commerciale de leur adresse dmail. Classer un message comme étant un spam est souvent plus rapide que de suivre une procédure de désabonnement.

Plusieurs causes peuvent expliquer qu’un internaute classe un message sollicité comme spam :

  • Le manque de pertinence d’un message ;
  • La pression commerciale d’un annonceur perçue comme trop agressive ;
  • Le désintérêt du destinataire pour une information qu’il a lui-même souhaitée ;
  • Le manque de clarté quant à l’identité de l’émetteur ;
  • La procédure de désinscription n’est pas visible, voire ne figure pas dans l’e-mail envoyé ;
  • L’internaute s’est abonné sans s’en rendre compte, via une procédure d’opt-in totalement floue!

Si certains de ces facteurs dépendent essentiellement de l’attitude des destinataires, la plupart relèvent en revanche d’un manque de professionnalisme, voire d’honnêteté de la part des annonceurs eux-mêmes.

“L‘e-mail ne doit plus être un canal de communication de masse mais celui d’un dialogue personnalisé”, insiste Raphaël Savy, responsable commercial d’eCircle France.

Benoit Carlier

Post a Comment

Required fields are marked *
*
*

%d bloggers like this: