5 astuces pour écrire des sujets attractifs

Malgré une rumeur qui dit le contraire, l’email marketing est bien vivant et est en pleine croissance. Cependant, les newsletters et les emails promotionnels rencontrent nombreux défis en matière de déliverabilité, taux d’ouverture et de conversion.

Un élément essentiel au succès de chaque email ou newsletter est la qualité du sujet utilisé. Malheureusement, ceux qui écrivent ces emails dépensent souvent énormément de temps sur le contenu et la mise en page d’un email ou d’une newsletter, et donnent très peu d’attention au sujet lui-même.

C’est très curieux, parce qu’à moins d’écrire un très bon sujet, personne ne pensera jamais à ouvrir votre email ou newsletter.

Le Pouvoir de Reconnaissance du Nom

La reconnaissance du nom est l’élément le plus puissant de votre sujet.

Si vous signez aujourd’hui pour une newsletter EmailGarage, le meilleur moyen d’attirer votre attention demain dans votre boite de réception serait d’inclure le mot EmailGarage dans le sujet. Vous allez immédiatement vous rappeler : « Bien sûr, je me suis inscrit hier via leur formulaire ! Je vais ouvrir cet email. »

Donc, alors que vous n’avez qu’une quarantaine de mots à utiliser dans votre sujet, trouvez un moyen pour inclure le nom de votre site, votre newsletter ou votre éditeur dans votre sujet…Quoi que vous pensiez, cela créera un sentiment puissant de reconnaissance de votre nom.

Evitez les pièges et les filtres spam

Nous savons tous quelques trucs pour éviter les pièges et les filtres spam.

N’utilisez pas trop de majuscules dans votre sujet. N’utilisez pas des mots tels que Gratuit, Offre, argent …. N’utilisez pas de points d’exclamation. Malgré tout, il reste que ce n’est pas facile d’éviter des mots évidents.

Votre email aura beaucoup plus de chances de passer au travers d’un grand nombre de filtres à différents niveaux. Tous ces filtres peuvent utiliser une liste combinée de plusieurs centaines de mots différents qu’ils considèrent comme « spam »

Donc avant d’envoyer un email ou une newsletter, utilisez un spam check (comme celui present dans l’éditeur d’email de EmailGarage). Ce spam checker vous alertera des problèmes que vous pouvez rencontrer dans vos sujets mais aussi dans le contenu de vos messages.

Faites attention au piège humain du spam

Nous recevons tous un nombre très important de spam. Et les sujets sont souvent très criants, agressifs et promotionnels.

Au plus les gens lisent ces sujets spam, au plus ils familiarisent leur propre sensibilité au langage « spam ». En d’autres mots, le filtre spam final est la personne qui reçoit l’email elle-même.

Soyez attentifs de ne pas apparaitre comme un « spam » dans votre sujet. Evitez ce type de langage : Gratuit, Offre, Argent, points d’exclamation, fautes de frappe, majuscules and tout ce qui s’y rapporte. A la place de cela, concentrez vous d’avantage sur la reconnaissance de votre nom et décrivez en soigneusement le contenu d’une manière pertinente et directe qui montre comment votre email ou newsletter est utile et nécessaire.

Je sais. Il y a peu de marge possible avec 40 mots. Mais cela en vaut vraiment la peine.

Testez, testez et testez encore

Peu importe le nombre de fois que vous testez votre sujet. Vous ne pourrez jamais vraiment identifier quelle est celui qui est le plus optimal si vous ne testez pas. Voici donc comment faire.

48 heures avant chaque envoi, testez 3 ou 4 sujets different sur un petit échantillon de votre base de données. Donc si vous avez une base de données de 10.000 noms, prélevez 3 groupes de 100 noms et envoyez leur à chacun un sujet différent. (Ne stressez pas à propos de la validité finale du test. Ce que l’on recherche ici, ce sont des indicateurs solides, et non pas des données statistiques de recherche pour une publication)

24 heures plus tard, regardez le rapport, les taux d’ouverture et de conversion, si approprié. Vous serez constamment étonnés de ce que vous découvrirez. Vous trouverez la plupart du temps votre sujet favoris, et vous doublerez votre taux de conversion. Une fois que vous avez sélectionné votre sujet, envoyez le à votre base de données principale dans les heures qui suivent.

Testez 3 ou 4 options pour chaque campagne promotionnelle ou newsletter que vous envoyez. Si cela vous parait beaucoup de boulot, faites le calcul. Disons qu’à chaque fois que vous testez, le sujet le plus performant que vous aurez fini par choisir a un taux supérieur de 8% que le plus mauvais. Et c’est un chiffre très conservatif ! Comptez maintenant le nombre de fois que vous envoyez des emails promotionnels et des newsletters. Et enfin, faites le calcul…

Le taux d’ouverture et de clicks qui augmente de 8% à chaque envoi peut avoir un impact très important sur votre ROI au bout de 12 mois !

Ajoutez de la valeur dans chaque Email

Cela nous ramène à la reconnaissance du nom.

Si vous délivrez du contenu utile, pertinent et ponctuel dans chaque email ou newsletter que vous envoyez, votre lecteur commencera à chercher votre nom dans sa boite de réception.

Si vous délivrez du contenu de basse qualité, ils commenceront à vous ignorer en voyant votre nom. Enfin, la meilleure chose que vous puissiez faire pour votre sujet, c’est de délivrer de l’excellent contenu, et toujours inclure votre site, newsletter ou nom d’auteur dans le sujet lui-même.

Ce qui nous amène au dernier point. Faites la même chose avec votre « from » (« de ») Utilisez le comme reconnaissance de nom. Par exemple, voici ce qu’un lecteur verra lorsqu’il recevra une ou plusieurs newsletter :

From : Les astuces hebdomadaires de EmailGarage

Sujet : Ecrivez correctement, clairement et pertinemment

En conclusion: Concentrez vous sur la reconnaissance du nom, évitez les filtres spam, testez toujours, et délivrez du contenu de bonne qualité.

Post a Comment

Required fields are marked *
*
*

%d bloggers like this: